16 set

aujourd'hui, j'ai rêvé en français

Nico, la vie se passe ici à un rythme différent.
Arriver. Voir des gens que j’aime.
Retourner à la maison, au lit, à la cuisine, aux animaux de compagnie.
Ensuite, vous vous réveillez à la réalité. Payer les factures, les petites administrations d’une vie.
La recherche de travail.
Mon ordinateur est mort.
Mon téléphone est tombé et a cessé de travailler.
Sao Paulo est la ville qui vit à l’intérieur d’une voiture.
Nous voyons moins de gens et ne donnent pas bonne journée.
Nous avons moins disponibles.
La politique sale qui nous entoure montrant que nous travaillons pour nourrir les monstres corrompus.J’ai couru 12 km.
(Pour sentir le vent souffler sur mon visage)

Paris et Sao Paulo ne devrait jamais être le même.
Ainsi, nous nous sentons unis.
De ce qui nous manque.

(Mon français est seulement autorisé à se tromper sous la forme de la poésie.)

Escrito por anapessoa

Um comentário para “Pour Nico”

  1. CAALVES disse:

    LA CHAIR EST FAIBLE!!!

Deixe um comentário